5 Avril 2001, La Tronche

PAS DE THEME

Pouilly Fuissé "Vers Cras", Domaine Cordier 1997
Mâcon Clessé 1996, Domaine de la Bongran (Mr Thévenet),
cuvée tradition, lieu-dit Quitaine
Riesling Furstentum vieilles vignes 1996 de Paul Blanck
Puligny Montrachet "Les Folatières" 1993 de Henri Clerc
Coulée de Serrant 1993
Grand Echézaux 1991, Domaine Laurent
Château Pradeaux 1985
Château d'Issan 1989
Château La Lagune 1983
Banyuls, Domaine du Mas Blanc Rimage 1989, mise tardive

une des rares dégustations qui ne fût pas faite à l'aveugle.

présents : Pierre, Claude, Alain, Michael, Marc & Corinne, Christian Theny & sa fille Christelle, Eddie Vialette, Jean-François Favier

Pouilly Fuissé "Vers Cras", Domaine Cordier 1997
nez assez discret, léger boisé
acidité fine, attaque douce, corps moyen mais bonne persistance
semble assez fermé, potentiel certain
bien équilibré, gras & minéral
d'après jff, rendements faibles, raisins bien mûrs

Mâcon Clessé 1996, Domaine de la Bongran (Mr Thévenet), cuvée tradition, lieu-dir Quitaine
nez limite exotique mais très droit, issus de raisins surmûris, petit botrytis.
bonne acidité, léger perlant (ou perçu comme tel CO2 ?)
aucun problème sur le plat : gâtreau de foie de volailles, coulis de tomates

les 3 prochains vins sont dégustés en parallèle

Riesling Furstentum vieilles vignes 1996 de Paul Blanck
nez légèrement pétrolé, un peu de sucre résiduel
acidité très fine, attaque très douce, bonne longueur, joli fruit
mis en valeur, surtout le fruit, par la crème du plat de poisson
belle bouteille

Puligny Montrachet "Les Folatières" 1993 de Henri Clerc
nez boisé et beurré, pas désagréable, robe or clair
bouche vanillée, assez riche, un peu alcooleuse et courte
vin qui génère des avis très tranchés
Alain aime ses notes d'humus et de sous-bois qi'il prend avec l'âge, mais elles sont malheureusement absentes ici.
D'autres le trouvent caricatural

Coulée de Serrant 1993
carafé 24h à l'avance, bousculé par 40 minutes de route de montagne
servi trop chaud (température ambiante)
nez de champignon et de vieille barrique
en bouche, riche, manque d'acidité, légèrement alcooleux (température ?)
bouche sans vice ni vertu
une déception, la 2ème sur ce vin en 1 an

Grand Echézaux 1991, Domaine Laurent
la grande bouteille de la soirée
ça pinote dur
nez concentré, plein de fruit et frais
bouche riche, longue, boisé fondu, sans amertume
grand

Château Pradeaux 1985
ouvert 1h avant
servi trop chaud (température ambiante)
l'autre déception de la soirée (par rapport à l'attente)
nez de tarte aux myrtilles
bouche surprenamment courte, tannins & alcool présents
a l'air complètement fermé

Château d'Issan 1989
à compléter

Château La Lagune 1983
la 3ème déception de la soirée
bouchonné, pas buvable

Banyuls, Domaine du Mas Blanc Rimage 1989, mise tardive
alcool un peu trop présent (température de service trop élevée)
un léger rancio, concentré, qui se heurte au sucre trop important du gâteau au chocolat qui l'a un peu gâché (pas assez de cacao).
sûrement une belle bouteille si servie convenablement et avec le bon dessert

marc