6ème CHAPITRE - vendredi 21h
2ème repas à la villa Sassi
7 chefs et 7 vins de garage
(les vins d’Emmanuelle Dupéré et Laurent Barréra)



Là encore, l’extase. Aucune fausse note, bien au contraire des accords tels que 1+1= effectivement 3.
Et puis, comment dire ça? Je me suis senti dans la peau d’une vedette... C’est qu’Emmanuelle Dupéré - LA EMMANUELLE DUPÉRÉ! - se déplaçait à notre table après chaque accord pour nous demander notre avis et tous les regards se tournaient alors vers nous... (la liste Iacchos serait-elle la Star Academy du vin???)

Jean-Noël Prabonne
(Relais de la Hire, Francescas - Sud-Ouest)
Ravioles de cèpe Costières de Nîmes 2000
Jacques Scherer
(Croquant-fondant, Still - Alsace)
Sauté de veau au beurre de cacao, effeuillé de girolles et beurre rouge au Côteaux du Languedoc Côteaux du Languedoc 2001
Henri Gagneux
(la Petite Palette, Neuf-Brisach - Alsace)
Terrine d’agneau aux légumes confits, jus de cassis au vinaigre balsamique Châteauneuf du Pape 2000
David Etcheverry
(les Agapes, La Meziere - Rennes)
Confit de choux et lapereau aux cèpes et sucs de figues Côtes de Provence " en caractère " 2000
Eric Sapet
(le Mas des Herbes Blanches, Joucas - Vaucluse)
Filet de porcelet fermier à la couenne croustillante, cèpes rôtis et piquillos farcis d’une compote de pieds de cochon, jus de piment doux fumé Bandol " jade " 1999
Jean Christiansen
(l’Atelier Berger, Paris 1er)
Lièvre au chou vert Vin de Pays du Mont Caume 2000
Gérard Vives
(le Lapin Tant Pis, Forcalquier - Provence)
Fondant au chocolat, gelée d’oranges, coulis de cerise amarena, pignons torréfiés et poivre blanc Kéralar Rivesaltes VVV 1998


Mes mets/accords préférés : le filet de porcelet avec le Bandol, la terrine d’agneau avec le Châteauneuf et le lièvre au chou vert avec le Mont Caume.
Bon. Là j’ai très honte... Les amis Michael, Pierre, F6, Mike, JPH, Fusionneur, EMMANUELLE, Laurent, aidez-moi à étoffer un peu cette lamentable (absence de) description...

Bon je vous parlerai pas de l’après-repas dans " l’arrière boutique ", avec les cuistos et le personnel du resto... faut bien garder un peu de secret pour not’vie privée quand même...


Après une douce et belle nuit au camping (c’est pas 6,5°C qui vont faire peur à des montagnards...), nous voilà de retour au Lingotto. Et v’là-t-y pas qu’une voiture se gare juste à côté sur le parking et qu’en sortent l’ami Gianni Pillon, Mme Nathalie, et Antoine Arena... Y’a de ces coïncidences parfois (Quoi? Forces telluriques? Mais non, c’est pas du aux forces telluriques...)
Après quelques civilités, direction les Parmesan pour nous et le repas Sapros, pour eux.